SAISISSEZ VOTRE RECHERCHE

L’Érythrée possède un patrimoine Art Déco immense, héritage de la colonisation italienne. La capitale Asmara est le site le plus important, reconnu récemment par l’UNESCO. Dans l’ombre de la capitale, des villes plus petites méritent le détour comme Dekemhare ou Keren.

La ville de Keren est la deuxième plus grande ville d’Érythrée. Elle est située dans une cuvette entourée de chaque côté par les montagnes. C’est un carrefour commercial important depuis des siècles. La majorité des habitants sont musulmans et viennent des tribus de l’ouest de l’Érythrée.

L’attraction principale est le marché aux chameaux qui se tient chaque lundi matin. Ce marché est une visite incontournable pour tous les touristes qui visitent l’Érythrée. La beauté du lieu et les hordes de chameaux en font en effet une opportunité photo exceptionnelle !

keren - erythrée - voyage - photo - tourisme
Le marché aux chameaux de Keren

Keren était également une ville importante pendant la colonisation italienne, reliée à Asmara et Massawa par le chemin de fer. Pendant la deuxième guerre mondiale, cette ville entourée de montagnes était le verrou défensif de l’Érythrée. En mars 1941, les britanniques finirent par forcer la défense italienne après une bataille féroce.

Les ascaris érythréens enrôlés par les italiens payent un lourd tribut mais leur vaillance fait l’unanimité dans les deux camps. Cette défaite marque ainsi la fin de la présence italienne en Afrique de l’Est. Les cimetières militaires méticuleusement entretenus gardent le souvenir de cette bataille oubliée.

keren - Érythrée - voyage - photo - tourisme
Le cimetière militaire italien de Keren

De l’époque coloniale, Keren conserve un patrimoine architectural moderniste significatif. Même si ce dernier est plus modeste qu’Asmara, il y a largement de quoi faire une balade après une matinée passée au marché aux chameaux ! Nous vous proposons une petite sélection non-exhaustive pour accompagner votre déambulation.

Le premier bâtiment important est le centre administratif de Keren. Construit au début de la période coloniale entre 1906 et 1916, il servait de siège à l’administration locale. Il conserve toujours aujourd’hui cette fonction.

keren - Érythrée - voyage - photo - tourisme
Centre municipal de Keren

L’ancienne Casa del Fascio construite entre 1916 et 1920 servait de siège à la section locale au parti fasciste. Il a ensuite été transformé en cinéma par les anglais à la fin des années 1940. Cet édifice est enfin devenu un bâtiment administratif qui abrite aujourd’hui une délégation du Ministère du Tourisme.

Comme à Asmara, les chefs d’entreprises italiens se sont fait construire de très belles villas, rappelant les palais de la métropole. La villa d’un certain Ditta G. de Ponti construite en 1916 est un très bon exemple. Il existe aussi plusieurs villas de ce type dans le quartier italien.

L’ancienne gare de Keren vaut également le détour. Construite entre 1918 et 1922, elle faisait partie de l‘important réseau ferroviaire construit par les colonisateurs italiens. La destruction de ce réseau lors de la guerre d’indépendance a conduit à sa fermeture en 1970. Elle a ensuite servi d’hôtel / restaurant puis de gare routière. Il est possible qu’elle retrouve sa vocation première si jamais le chemin de fer devait faire son retour à Keren.

keren - Érythrée - voyage - photo - tourisme
L’ancienne gare

La ville de Keren possède un passé très riche, entre tradition séculaire et héritage colonial. C’est donc un incontournable pour votre voyage en Érythrée. Il serait dommage de se focaliser seulement sur Asmara et les Dahlaks en oubliant de découvrir des endroits aussi intéressants.

share